UN REFUGE FAMILIAL

En Valais, à Crans-Montana, Sandra Hinton présente sa vision du chalet suisse contemporain. Loin des clichés, l’architecte d’intérieur zurichoise imagine pour ses parents une résidence de montagne au design sophistiqué.

Une cheminée dessinée sur mesure par Sandra Hinton réchauffe la chambre principale. Elle est coiffée des céramiques de Sibylle Brüngger. Celles de Lilly Haas occupent l’étagère en haut à gauche. Au sol, un tapis BRICK de NEGRA Carpet & Home à Zurich apporte une touche moelleuse. Sur la table de nuit créée par Sandra, la lampe Diesel a été dénichée chez Air de Montagne à Sion. Miroir en forme d’étoile ASTER de Franck Evennou. Linge de lit Lissoy. Œuvre orange sur papier, Teresa Solar. Tableau au-dessus, Ana Prata.
Une cheminée dessinée sur mesure par Sandra Hinton réchauffe la chambre principale. Elle est coiffée des céramiques de Sibylle Brüngger. Celles de Lilly Haas occupent l’étagère en haut à gauche. Au sol, un tapis BRICK de NEGRA Carpet & Home à Zurich apporte une touche moelleuse. Sur la table de nuit créée par Sandra, la lampe Diesel a été dénichée chez Air de Montagne à Sion. Miroir en forme d’étoile ASTER de Franck Evennou. Linge de lit Lissoy. Œuvre orange sur papier, Teresa Solar. Tableau au-dessus, Ana Prata.
Réalisée à partir d’un lourd plateau en bois fossilisé, la table à manger ne passe pas inaperçue. « Nous voulions quelque chose d’imposant, qui allait rester sur place pendant vingt ou trente ans », explique Sandra. Chaises vintage AFRICA d'Afra & Tobia Scarpa pour Maxalto (1975), chez Enea Outside In à Zurich. Tapis OXFORD, Bomat. Rideaux en tissu JACK de Larsen.
Réalisée à partir d’un lourd plateau en bois fossilisé, la table à manger ne passe pas inaperçue. « Nous voulions quelque chose d’imposant, qui allait rester sur place pendant vingt ou trente ans », explique Sandra. Chaises vintage AFRICA d'Afra & Tobia Scarpa pour Maxalto (1975), chez Enea Outside In à Zurich. Tapis OXFORD, Bomat. Rideaux en tissu JACK de Larsen.
Deux miroirs signés Le Berre Vevaud animent la salle d’eau des invités. Sandra Hinton a conçu le meuble vasque en marbre emperador et en chêne. Vase Studio Roka.
Deux miroirs signés Le Berre Vevaud animent la salle d’eau des invités. Sandra Hinton a conçu le meuble vasque en marbre emperador et en chêne. Vase Studio Roka.

En janvier 2020, la décoratrice zurichoise Sandra Hinton se trouve à Crans-Montana pour un mariage, lorsque sa mère lui demande de visiter un chalet qu’elle envisage d’acheter. À peine entrée dans la bâtisse construite en 2004 pour le compte d’un avocat néerlandais, Sandra est frappée par les partis pris de l’ancien propriétaire.

Les intérieurs étaient presque entièrement habillés de sapin, y compris les plafonds. « Cela créait une ambiance assez lourde », se rappelle-t-elle. Au rez-de-jardin, l’étage était occupé par un grand dortoir avec quatre lits superposés et une immense salle de bains attenante avec douches communes. « On aurait dit une colonie de vacances », note-t-elle. Une cheminée gigantesque trônait au milieu du séjour. « C’était un vrai colosse ! Ma mère l’avait surnommé “Le Mausolée” », se souvient Sandra.

Ces premières impressions n’entament pourtant pas l’enthousiasme de ses parents. Séduits par les vues spectaculaires sur les paysages alpins, ils ont immédiatement compris que le chalet serait idéal pour réunir la famille et qu’ils pourraient compter sur le talent de Sandra pour le métamorphoser.

Lisez le reportage complet dans le numéro 05/23 de MAISONS ET AMBIANCES.

Texte et production : Ian Phillips, Photos : Stephan Julliard
de : Maisons et Ambiances, numéro 05/23

Partager cet article

Avis de confidentialité

Ce site web utilise des composants externes qui peuvent être utilisés pour collecter des données sur votre comportement.

Les cookies nécessaires sont toujours chargés